Connexion
La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 02:44 (2017)
Voir les messages sans réponses
Séminaire zone nord 22 janvier 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    yoseikan-budo-atlantique Index du Forum -> yoseikan-budo-atlantique -> Pédagogie -> Pédagogie séniors
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Président
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 390
Localisation: charente-maritime
club: ARAMY
grade: 6ème dan
titre WYF (enseignement): Hanshi
diplôme d'enseignant: BEES 1/DEJEPS

MessagePosté le: Mer 26 Jan - 23:59 (2011)
Sujet du message: Séminaire zone nord 22 janvier 2011
Répondre en citant

Le Yoseikan Budo et les séniors


par Jacques Bonte




Remerciements à José Perez qui m’a donné l’idée de présenter cette étude à partir des besoins des seniors et
m’a permis de connaître la théorie de Maslow.


A- Les besoins des séniors
La pyramide de Maslow
QUELQUES QUESTIONS POSEES A DES SENIORS
Quelles sont vos motivations pour apprendre une méthode de défense telle que le Yoseikan ?
Faire une activité sportive tout en apprenant quelque chose qui peut être utile en cas d’agression.
Sortir de chez moi et rencontrer des gens.
Que voulez-vous faire particulièrement pendant les cours ?
Apprendre à se défendre, à se dégager dans des cas concrets.
Utilisation d’ objets courants ( sac à main, canne, parapluie, clés etc…)
Que ne voulez-vous pas faire ?
Des chutes.




Parmi les réponses aux questions posées aux seniors, on retiendra essentiellement :
savoir se défendre et rencontrer des gens.
Ceci correspond, dans la pyramide de Maslow aux besoins de sécurité et aux besoins relationnels.
Nous chercherons donc ce que l’enseignement du Yoseikan-Budo peux apporter à ces deux types de besoins et
aussi accessoirement aux autres besoins qui, s’ils n’ont pas été cités, n’en sont pas moins utiles à
l’épanouissement des seniors.




Que peux apporter le Yoseikan-Budo au niveau de ces différents besoins
A- BESOINS DE SECURITE
1- SECURITE PHYSIQUE
A) Equilibre
1) Equilibre statique
Travail de la respiration, enracinement dans le sol (« le sot respire avec sa tête et le sage respire
avec ses pieds. »)
Positionnement du centre de gravité en envoyant la main dans toutes les directions.
2) Equilibre sur un pied : les coups de pied
Toujours GEDAN, à la rigueur CHUDAN
Travail MAE GELI devant et YOKO GELI sur le côté en penchant le corps
Ajouter USHILO GELI
KELI GOHO
3) Equilibre dynamique
Travail de déplacement et de TAI SABAKI en gardant le centre de gravité entre les deux jambes.
Le travail des TAI SABAKI nous amène à la notion de mobilité et de gestion de l’espace.
B) Mobilité, gestion de l’espace
1) Mobilité des membres
Commencer par le travail avec bâtons ( BO HAPPO puis TAMBO HAPPO)
Travail de YOSEIKAN HAPPO
Frappes dans différentes directions (CF Equilibre statique)
Coups de pied dans différentes directions (CF Equilibre statique)
2) Gestion de l’espace autour de soi
-TAI SABAKI avec partenaire (HILAKI, NALASHI, ILIMI SANKAI, Ö ILIMI, GYAKU Ô
ILIMI )
-TAI SABAKI à deux (l’un fait O ILIMI et l’autre GYAKU O ILIMI)
-Idem à quatre
-LANDOLI esquives avec plusieurs attaquants sans contrôle avec la main.
-Esquiver des gants qui sont lancés.
C) Coordination
1) Coordination droite-gauche
-A l’échauffement : mouvements dissociés des bras.
-Atémis avec protection de l’autre main.
-Travail avec deux tambo
-Dissociation des bras dans YOSEIKAN HAPPO
2) Coordination haut-bas
-A l’échauffement : dissocier bras-jambes
-Enchainements pieds-poings de HAPPOKEN NIDAN
3) Coordination déplacement-action
-Utilisation de BO HAPPO de trois façons :
Frapper après avoir posé le pied
Frapper en même temps que le pied pose
Frapper avant que le pied pose
-Même exercice avec TCHOKU TSUKI
-Travail des TAI SABAKI + blocage (NALASHI, HILAKI)
D) Reflexes
1) Stimulation visuelle
A) A l’échauffement
Reproduire le plus rapidement possible des gestes (atémis ou autres) de l’animateur
Faire différentes techniques en fonction des stimuli visuels (gestes de l’animateur) avec
bâtons ou à mains nues. (Ex : défenses sur différentes attaques)
B) Travail à deux
Travail de blocages ou esquives sur des attaques uniques en commençant avec les armes de
plus en plus petites, puis en finissant avec des atémis.
Exemples de travail :
-Sur attaque OTOSHI à la tête avec tambo : esquive droite ou gauche.
-Attaques HALAI au tambo sur les épaules ou les jambes : blocage en haut ou
esquive en bas.
-Toucher une épaule ou l’autre : blocage ou esquive, puis ajouter toucher le
front.
-Saisie de tête droite ou gauche : KOGULI
C) Travail sur cibles
Frapper au moment ou l’on présente la cible.
Faire des frappes appropriées à des positions différentes de la cible.
2) Stimulation tactile
A) Travail avec yeux fermés
-Toucher une joue ou l’autre : KOGULI
-Toucher une épaule ou l’autre : O NALASHI
-Coupler les deux exercices.
C) Travail sur saisies
-Dégager juste au moment du contact de la saisie.
B) Sur touche d’épaule par derrière
-Avancer la jambe même côté + ULA KEN
-Avancer la jambe opposée + ULA KEN
2- SECURITE MENTALE (MEMOIRE)
Bien entendu, le fait de pratiquer et d’apprendre des choses nouvelles participe à entretenir la mémoire.
L’apprentissage du Yoseikan-Budo fait appel principalement à la mémoire visuelle.
A– Mémoire visuelle
1– MEMOIRE IMMEDIATE
Le pratiquant doit essayer de reproduire une technique que l’enseignant vient de montrer.
Exercice : Montrer une technique lentement, plusieurs fois, sans aucune explication et
demander aux élèves de la reproduire.
On peux demander : qu’avez-vous vu (Le travail principal, la position du corps,
la position des jambes, le déplacement du corps ?.....)
2– MEMOIRE A MOYEN TERME
A la fin du cours, demander de résumer ce que l’on a vu pendant le cours.
3– MEMOIRE A LONG TERME
Le cours suivant (quelques jours à une semaine après), demander : qu’avons-nous travaillé
au dernier cours ?
B– Mémoire auditive
Possibilité d’utiliser les noms en japonais et demander de les retenir.
On peux également apprendre la signification de chaque terme japonais...
B- BESOINS RELATIONNELS
1– TRAVAIL A DEUX
-AI KI = union des énergies
-Aller vers l’autre et essayer d’ajouter notre énergie à la sienne.
-Notion d’espace de travail autour de chacun.
-Aborder la notion de distance (zone rouge, zone verte)
-Créer un dialogue physique (j’attire, je crée une ouverture, tu attaques, je contre…)
-Sur le plan relationnel : importance du touché (possibilité de finir la séance par un peu de shiatsu).
-Travail en osmose, accaparer l’espace de l’autre et lui offrir le notre :
Exercice : O ILIMI ensemble, ou GYAKU O ILIMI ensemble
2– TRAVAIL A QUATRE
-Même exercice que précédemment, mais à quatre...ou six.
3– ALLER VERS LES AUTRES
-Travail en cercle avec tchobo
-Landoli esquives contre plusieurs adversaire.
Bien entendu, on travaille également toutes les autres notions (mobilité, reflexe, équilibre, espace)
C- BESOINS D’ESTIME DE SOI
Je me sens bien après un entraînement.
Je peux faire des choses que je pensais ne plus pouvoir faire.
Je peux utiliser ma force et mon énergie au maximum des possibilités :
Importance du placement du centre de gravité (HALA) et de l’envoi de l’onde.
D- BESOINS ACCOMPLISSEMENT
Réaliser, créer
Conseiller les plus nouveaux
Découvrir soi-même des techniques
Soumettre des idées.
Apporter sa pierre au groupe.
Et pour les besoins physiologiques : étude de la respiration (principalement abdominale) et rappel de l’importance
de l’hydratation, principalement durant les cours.
Concernant les besoins de sécurité, il faut, bien entendu apporter un maximum d’attention à ne pas nuire à
la santé des pratiquants pendant les cours, et pour cela, certaine précautions sont à prendre :
_________________
保護する盾


Dernière édition par Président le Jeu 27 Jan - 00:03 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 26 Jan - 23:59 (2011)
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Président
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 390
Localisation: charente-maritime
club: ARAMY
grade: 6ème dan
titre WYF (enseignement): Hanshi
diplôme d'enseignant: BEES 1/DEJEPS

MessagePosté le: Jeu 27 Jan - 00:00 (2011)
Sujet du message: Séminaire zone nord 22 janvier 2011
Répondre en citant

B- Le cours proprement dit. Que faire et ne pas faire
1- ECHAUFFEMENT
Pas de mouvements brutaux ou lancés.
Privilégier un travail type yoga ou stretching.
Bien aligner les articulations (genou)
Adapter la vitesse à l’ articulation.( les articulations proximales ont
Des mouvements plus lents que les articulations distales.)
Se relever lentement, la tête en dernier. ( hypotension orthostatique)
Mouvements à faire avec précautions :
Circumductions du cou.
Flexions importantes des genoux.
Abdominaux jambes en l’ air.( Hypertension artérielle)
2 - COURS
A– Sur le plan médical (santé)
1- Taï-sabaki
Pas trop de grands mouvements tournants. (problèmes de vertiges, genoux)
2– Atémis
Coups de pied niveau gedan : MAE GELI, YOKO GELI, MAWASHI GE-
LI.
Attention aux coups de poings directs dans le vide. Privilégier les coups cir-
culaires.
3– Clés
Faire très attention aux torsions au niveau cervical (HATCHI MAWASHI)
Ne pas trop serrer les poignets.( hématomes fréquents)
Résister légèrement aux différentes clés pour protéger les articulations.
4– Projections
Pas de projections en soulevant du type KOSHI NAGE, ni de SUTEMI.
Privilégier OSHI et HIKI (ushilo hiki taoshi), éventuellement ASHI KAKE
(avec précautions)
5– Chutes
Uniquement chutes arrières roulées.
B– Sur le plan de la pratique ( self-défense)
1- Tout faire pour éviter l’ affrontement.
Parler. (parfois sur un ton autoritaire)
Pas d’ attitude agressive.
Etre sur ses gardes et non pas en garde ( MUKAMAE NO KAMAE) les
mains légèrement devant le corps.
2- Travail de l’ évaluation de la distance. ( zone dangereuse)
3- Travail des frappes mains ouvertes.
4- Privilégier YOSEIKAN GOSHIN JUTSU et YOSEIKAN AÏKI.
5- Travail des armes ( KOMBO, TAMBO, NUNCHAKU)
6- Utilisations des armes.
Attaquer avec une arme (ou un objet) pour se défendre.
Défense contre une saisie d’un objet ( canne, parapluie, sac …)
7- Ne pas enchainer au sol, mais plutôt se sauver après une projection,
un coup ou une clé.
C– Progression des cours
1– Travail des hanches dès le début (en échauffement)
A l’échauffement, envoyer l’onde dans tous les sens.
Plus facile avec bâtons et avec une cible.
2– Déplacements et esquives.
Corps vertical, centre de gravité entre les deux pieds.
3– « Blocages » et protections.
Commencer avec les armes ( TAMBO puis KOMBO)
Puis avec gants tenus dans la main.
4– Coordination esquives/blocages.
5– Te hodoki
6– Centre de gravité (HARA)
Positionnement du centre de gravité en fonction du dégagement.
Chemin de l’énergie.( image du petit avion )
Note : image du petit avion : on imagine un enfant qui s’amuse à imiter
le vol d’un avion avec la main. Il le fait décoller, lui fait faire des
looping, des virages etc… L’avion ne peut pas se déplacer latéralement
mais toujours avec le nez en premier, ceci pour expliquer que la
force sort toujours de façon longitudinale le long du bras, et toujours
en poussée. D’autre part, comme l’enfant veux toujours voir son
avion devant lui, il devra sans cesse positionner son corps derrière la
main…le hara (centre de gravité) se trouve ainsi toujours bien placé
pour envoyer l’énergie dans le bras.
7– Les techniques principales
Toujours insister sur le placement du hara (centre de gravité). L’en-
droit où on se trouve est plus important que la technique elle-même.
Revenir sans cesse sur l’ envoi de l’onde.
Quand s’est possible, précéder les dégagements par un atémi.
Atemis HAISHU, HEISHU, SHUTO, HAITO, BARATE
MAE GELI, YOKO GELI, MAWASHI GELI ( les coups de
pieds toujours GEDAN ou CHUDAN)
Clés KOTE GAESHI, KOTE OLI, TEMBIM KUDAKI, HIJI KU-
DAKI
KATAHA OTOSHI, ULA KATAHA, SHIHO NAGE (forme
Yoseikan, sans passer d’une épaule à l’autre pour éviter les
problèmes tendineux au niveau de l’épaule),
YUKI SHIGAI, HATCHI MAWASHI très prudent.(en solida-
risant la tête et le tronc)
Projections DO GAESHI, USHILO HIKI TAOSHI
SOTO ASHI KAKE et MUKAE DAOSHI
Note : Do gaeshi et Mukae daoshi peuvent se faire avec la
main au visage, les doigts au niveau des yeux.
8– Maîtrise de l’espace
Esquiver et « sortir » avec trois adversaires.
Prendre l’initiative (ILIMI)
Agir dès que l’ on est en zone dangereuse. (zone rouge, zone verte)
9– Utilisation des armes ou accessoires
En attaque
Contre saisie
Contre saisie de l’accessoire
10– Et les kata ?
Privilégier BO HAPPO et YOSEIKAN HAPPO
Possibilité de travailler au ralenti (HASHAKUKEN SANDAN)
Avantage : travail de mémorisation et de coordination.
D’après des études, la mémoire se travaille plus efficacement lorsque l’on
est en mouvement et surtout en marchant.
POUR FINIR LE COURS
Il n’est pas nécessaire de faire un retour au calme en utilisant la relaxation couché. Il est
préférable de le faire de façon active, par exemple en faisant des étirements doux à deux,
des SHIATSU ou des KUATSU, ou, quand on le peut, en utilisant du matériel type gros
ballons (swiss ball) ou autres.
La communication par le toucher est très importante, en particulier chez les seniors, d’où
l ‘utilité des shiatsu ou kuatsu. De plus, on peut, chez les plus anciens, appliquer la notion
d’ «onde » venant du hara, (avec une amplitude diminuée mais une fréquence augmentée)
LES AVANTAGES DE LA PRATIQUE.
Participer à l’acquisition des besoins principaux de l’individu et en particulier les besoins
de sécurité et les besoins relationnels.
En résumé, tout ce qui, au fil des ans, diminue peu à peu.
Les seniors sont très heureux de se rendre compte que, bien que leur
force soit diminuée, ils peuvent en retrouver une bonne partie et parfois plus en
plaçant correctement leur HARA et en utilisant le principe de l’onde…Quelle
cure de jouvence et quelle reprise de confiance en soi !!
_________________
保護する盾


Revenir en haut
Philippe
ancien

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 124
Localisation: St-Morillon, 33650
club: ASGAMY
grade: 3ème dan
titre WYF (enseignement): Renshi
diplôme d'enseignant: BEES-1/DEJEPS

MessagePosté le: Lun 31 Jan - 12:28 (2011)
Sujet du message: Séminaire zone nord 22 janvier 2011
Répondre en citant

Il y a aussi le "allez on passe à autre chose"...
Le senior assimile mentalement plus vite que son corps n'est désormais capable de faire...
Il se lasse si on poursuit l'exercice comme pour les adultes plus jeunes...
Il faut donc lui proposer plusieurs exercices similaires dans le fond mais qui lui sembleront différents dans la façon de travailler...


Moi mes seniors, ils font Gaza guluma à l'échauffement   Wink        Smile)))))


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sport056


Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2017
Messages: 1
Localisation: Antananarivo
club: TBA
grade: BLANCHE

MessagePosté le: Mar 27 Juin - 08:02 (2017)
Sujet du message: Trouver un coach en self defense
Répondre en citant

Bonjour,


Je crois que ce sujet vous intéresse, il s'agit de quelques astuces et consignes pour trouver votre coach de self défense. Le blog <!--td {border: 1px solid #ccc;}br {mso-data-placement:same-cell;}-->http://blog-autoedition.com/conseils-pour-choisir-et-trouver-un-coach-de-self-defense
met à votre disposition toutes les cartes en main pour découvrir rapidement et efficacement un coach de self défense. Bon, je ne vais pas vous expliquer en détails toutes ces infos ici mais si vous voulez, vous n'avez qu' à rendre sur l'adresse ci-dessus. Je vous souhaite une bonne journée à tous !

Very Happy
A très bientôt !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:44 (2017)
Sujet du message: Séminaire zone nord 22 janvier 2011

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    yoseikan-budo-atlantique Index du Forum -> yoseikan-budo-atlantique -> Pédagogie -> Pédagogie séniors Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
GW Alliance theme by Daniel of Gaming Exe
Traduction par : phpBB-fr.com